Sainte-Cécile autour de l’Euphonium

Le samedi 28 novembre à 20h30 à la salle des fêtes d’Imphy, l’Orchestre d’Harmonie de la Ville d’Imphy vous accueille pour son traditionnel concert de Sainte-Cécile.
Cette année nous recevrons deux invités exceptionnels, avec la participation de Thierry Deleruyelle et Bastien Baumet. Ensemble, nous mettrons l’Euphonium à l’honneur avec la création mondiale de Dragonfly, concerto pour Euphonium solo et Orchestre d’harmonie.

L’écriture du concerto pour Euphonium, DRAGONFLY, est un projet initié par Bastien Baumet, soliste international français. Diplômé du conservatoire de Paris, Bastien remporte le 1er prix du prestigieux concours international de Jeju en Corée du Sud et se consacre à sa carrière de soliste tout en enseignant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon.
Euphonium solo du Paris Brass Band et de l’orchestre d’harmonie de la préfecture de police de Paris, il est régulièrement invité à se produire dans le monde entier. Il est en outre une figure incontournable du monde de l’euphonium et du Brass Band.

Il fait appel à Thierry Deleruyelle, compositeur, pour écrire ce concerto qu’il souhaite au départ être accompagné par un Brass Band. Après quelques échanges entre le soliste et le compositeur, il germe l’idée d’en faire également une version avec orchestre d’harmonie. Ils établissent ensemble les orchestres potentiels à la réalisation de ce projet. Des harmonies professionnelles et amateures sont sur cette liste, mais c’est à Philippe Gateau, chef de l’Orchestre d’Harmonie de la Ville d’Imphy, que le projet est proposé en premier.

Et pour cause, musicalement, humainement et symboliquement, l’ensemble correspond parfaitement à ce que recherchent Bastien Baumet et Thierry Deleruyelle. En effet, ce dernier a déjà travaillé à deux reprises avec l’OHVI pour une commande passée en 2012 (œuvre IMPHY, au fil de la Loire) et un jury de préparation en vue du concours d’interprétation en 2017. Les musiciens et le compositeur se sont très vite entendus, partageant la même vision humaine, généreuse et qualitative de la musique. Hormis l’excellent état d’esprit qui règne au sein de notre orchestre, notre cher chef d’orchestre a su hisser l’OHVI au plus haut niveau, décrochant la catégorie Honneur, la plus haute distinction décernée par la Confédération Musicale de France à un orchestre amateur, offrant un outil sans failles pour l’interprétation d’une nouvelle œuvre.
Enfin, le duo soliste-compositeur a toute confiance en Philippe Gateau, chef d’orchestre qui, en plus d’être tubiste, est un passionné de musique originale pour orchestre d’harmonie et toujours créateur et catalyseur de projets ambitieux et novateurs. Il possède cette qualité rare de savoir concilier qualité et humanité à travers le spectre de la musique amateur. Il est un modèle à suivre par tous les chefs et les orchestres qui souhaitent développer leur ensemble dans la bonne direction. C’est pour toutes ces raisons que le projet de création du concerto pour euphonium a été proposé en premier à notre orchestre, et que nous avons accepté quasi immédiatement, montrant une nouvelle fois l’envie et l’énergie qui font notre force et notre réussite musicale et humaine.

L’épidémie de Covid-19 qu’a subi le monde en 2020 a été douloureuse. Parmi les dommages collatéraux, le milieu musical a connu un arrêt forcé, et la création originelle du concerto DRAGONFLY avec Brass Band qui devait se tenir en septembre 2020 lors du concert de gala du Swiss Open à Lucerne, a dû être annulée. Ainsi, la création du concerto avec l’OHVI le week-end du 28 et 29 novembre 2020 sera donc la toute première fois que la pièce sera jouée (toutes versions confondues), marquant ainsi, encore plus, la nature exceptionnelle de l’évènement.

Ce contenu a été publié dans Concerts. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *